Vidéo

Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Antonin Moriscot

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Volkswagen Arteon Shooting Brake : business class

Grande berline, l’Arteon se décline désormais en break de chasse.

© Volkswagen

Grande berline, l’Arteon se décline désormais en break de chasse. Un véhicule statutaire, au design travaillé, qui séduit par sa palette de motorisations thermiques ou hybride rechargeable comme ici.  

Présent dans la gamme Volkswagen depuis 2017, en remplacement de la Passat CC, le coupé quatre portes Arteon a reçu mi-2020, à l’occasion de son restylage, une déclinaison break au design plutôt élégant reprenant à son compte les portes sans encadrement si caractéristiques du modèle. Si l’habitabilité progresse, notamment aux places arrière grâce à une meilleure garde au toit, le volume de coffre stagne à 565 litres. La plus grande hauteur sous tablette et sous pavillon associée à des formes carrées en facilitent cependant le chargement. L’arrivée de ce « Shooting Brake » au catalogue s’est accompagnée de l’introduction d’une motorisation eHybrid dans la gamme. Un bloc hybride rechargeable – déjà connu sous le capot de ses cousines, les Passat et Passat SW GTE – associant un quatre-cylindres 1.4 l TSI de 156 ch à un moteur électrique de 115 ch (85 kW). Le tout couplé à une batterie lithium-ion de 13 kWh, soit de quoi évoluer sur 55 kilomètres en 100 % électrique, selon le constructeur. Au cours de cet essai (réalisé sur différents types de routes) il a d’ailleurs été possible d’effectuer 50 kilomètres sans émission.

Statutaire

Facilement ajustable, la position de conduite typée coupé et le bon maintien des sièges invitent au voyage. Dynamique sans excès, l’Arteon Shooting Brake ne craint pas d’avaler les kilomètres. Ce qui en fait un véhicule d’entreprise, statutaire, intéressant. Si le démarrage se fait en 100 % électrique, le bloc thermique prend le relais en cas de forte sollicitation de l’accélérateur ou pour recharger la batterie en roulant. Bien vu, un mode hybride prédictif associé à la navigation GPS permet au véhicule « de calculer une stratégie hybride adaptée pour l’ensemble du trajet et détermine à quels endroits il est intéressant d’utiliser plus ou moins la transmission électrique afin d’utiliser de manière optimale l’énergie de la batterie ». Il est également possible de bloquer en réserve une certaine quantité d’énergie afin de rouler en électrique en ville ou dans les zones à faibles émissions. Dépassant les 50 000 euros, cette Volkswagen renonce au bonus écolo mais bénéficie d’une exonération partielle de TVS et d’une vignette Crit’Air 1 !

Nous vous recommandons

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici 2035

Toyota Motor Europe vient de présenter sa stratégie globale jusqu’en 2035 dans le cadre du Kenshiki Forum. Un engagement vers la neutralité carbone qui passera par le développement des véhicules zéro émissions, qu’ils soient à...

02/12/2021 | FleetToyota
Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Une nouvelle batterie sur DS 9 E-Tense 250

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

Les véhicules hybrides rechargeables apprivoisent les ZFE

#CONNECTfleet : les meilleurs moments de la première journée en photos

Diaporama

#CONNECTfleet : les meilleurs moments de la première journée en photos

Plus d'articles