Les ventes de Volkswagen Véhicules Utilitaires ont baissé de 3,3 % en 2021

Yelen BONHOMME-ALLARD

Mis à jour le à

Les ventes de Volkswagen Véhicules Utilitaires ont baissé de 3,3 % en 2021

Le constructeur a vendu 359 500 véhicules utilitaires en 2021.

© Volkswagen AG

Les difficultés d’approvisionnement en semi-conducteurs ont pénalisé l'activité de Volkswagen Véhicules Utilitaires en 2021. Les ventes ont décliné de 3,3 %, tombant à 359 500 unités.

Avec 359 500 véhicules utilitaires livrés au cours de l’exercice précédent, Volkswagen Véhicules Utilitaires enregistre un léger recul de l’ordre de 3,3 % par rapport aux 371 000 immatriculations enregistrées en 2020. Pour cette année, le constructeur n’est pas en mesure d’affirmer avec certitude que la tendance sera inversée. En effet, les conséquences de la guerre en Ukraine pourraient sévèrement impacter la production et donc les ventes, dans la mesure où les usines sont directement touchées par la perte de certains fournisseurs. « Cela entraîne des arrêts de la production qui étaient impossibles à prévoir », regrette le constructeur allemand. Ce dernier compte sur la gamme des Combi, Multivan, T6.1 et ID. Buzz pour retrouver une augmentation de ses ventes mondiales. De plus, le nouvel Amarok issu de la coopération avec Ford, est attendu pour cet été. Il participera pour quelques mois aux résultats de l’année en cours.

Par ailleurs, malgré ce contexte économique difficile, Volkswagen Véhicules Utilitaires a retrouvé, un an plus tôt que prévu, le chemin de profit en 2021. Le résultat d’exploitation est positif à 73 millions d’euros, après une perte de 454 millions d’euros en 2020. L’entreprise a donc amélioré son résultat net de 527 millions d’euros au total grâce à plusieurs leviers comme l’explique Michael Obrowski, membre du directoire en charge des finances : « Notamment la réduction des aides à la vente et le retour d’une solide activité de vente de véhicules d’occasion. Un autre facteur clé du résultat positif vient de la stricte maîtrise des dépenses ainsi que de l’optimisation des coûts que nous avons mises en place au sein de notre marque. Elles sont à l’origine d’un redressement impressionnant, en avance sur la date prévue ». La baisse sensible des coûts de recherche et développement a également contribué à ce résultat positif. L’an passé, ceux-ci se sont élevés à 602 millions d’euros contre 1 031 millions d’euros il y a deux ans. Volkswagen Véhicules Utilitaires a bénéficié, à ce niveau, de synergies importantes avec Volkswagen développement à Wolfsburg, et de l’utilisation des plateformes comme la MQB et la MEB pour ses modèles les plus récents.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles