Entretien

Volkswagen France : « Il y a une très forte demande en BtoB pour nos modèles électrifiés », se félicite Gerrit Heimberg

Volkswagen France : « Il y a une très forte demande en BtoB pour nos modèles électrifiés », se félicite Gerrit Heimberg

Gerrit Heimberg Brand est directeur général de Volkswagen France depuis janvier 2020.

© Paul Sherwood - Volkswagen Group Ireland

À l'occasion des premiers essais du nouveau SUV coupé citadin Volkswagen Taigo, Gerrit Heimberg, le patron de Volkswagen France a accordé une interview à L'Automobile & L'Entreprise. Il évoque bien sûr le lancement de ce modèle et revient sur les résultats de la marque, notamment les auprès des professionnels. 

L'Automobile & L'Entreprise : Vous avez succédé à Pierre Boutin et dirigez Volkswagen France depuis janvier 2020, quelle relecture faites-vous des ces 24 derniers mois ?

Gerrit Heimberg : J'ai vécu deux années animées et fascinantes à la tête de la marque Volkswagen en France. Peu après mon arrivée, a eu lieu le lancement de la Golf 8 [lors des portes ouvertes du 13 au 15 mars 2020, ndlr]. C'est-à-dire au moment du premier confinement. La fin d'année [mi-septembre 2020, ndlr] a été marquée par l'arrivée de la compacte ID.3, modèle 100 % électrique symbolisant un tournant, une nouvelle époque pour la marque. Il y a alors eu le couvre-feu. Dans les premiers mois de l'année 2021, le SUV 100 % électrique ID.4 a rejoint la gamme. En même temps que la fermeture des commerces dits « non-essentiels ». Ces lancements de modèles importants pour la marque Volkswagen ont été fortement perturbés alors qu'ils représentent la transition vers le zéro émission au moment où le réseau évolue fortement (digitalisation, électrification des concessions, etc.). Tout le potentiel de cette nouvelle gamme de véhicules va être découvert à présent : c'est assez challengeant ! (rires).

L'Automobile & L'Entreprise : : Quel bilan tirez-vous de l'année 2021 ?

Gerrit Heimberg : Volkswagen reste le premier importateur automobile en France et a livré 105 298 véhicules l'an dernier [+ 7,7 %] dont 10 518 véhicules électriques. Environ 10 % des ventes de la marque concernent donc des véhicules zéro émission. En termes de parts de marché, notre objectif était d'atteindre 7 % de pénétration sur le marché français et nous terminons l'exercice à 6,3 %, en progression de 0,4 points par rapport à 2020. Les produits étaient là [nouvelle Golf SW, restylage des Polo et Tiguan Allspace, nouvelles motorisations électrifiées eTSI, eHybrid, GTE...]. Les clients ont été au rendez-vous, les commandes étaient là mais nous n'avons pas pu réaliser les livraisons.

L'Automobile & L'Entreprise : Comment s'est comportée votre clientèle professionnelle ?

Gerrit Heimberg : Il y a une très grande demande en BtoB pour nos modèles électrifiés et notamment les PHEV. Environ 40 % des Tiguan commandés, notamment par les entreprises, sont hybrides rechargeables. Cette technologie permet d'apporter une plus grande flexibilité aux professionnels notamment ceux amenés à parcourir de grands trajets. C'est aussi une manière d'amorcer une transition vers le zéro émission.

L'Automobile & L'Entreprise : L'un de vos prédécesseurs disait qu'il fallait un SUV tous les 20 centimètres dans la gamme Volkswagen. Vous venez de lancer le Taigo : ce modèle a-t'il vraiment sa place parmi ses frères ?

Gerrit Heimberg : Nos SUV sont bien différents les uns des autres. Sur le segment des SUV citadins (B-SUV), notre proposition est désormais triple... et c'est normal ! Il s'agit du deuxième segment à plus fort volume derrière les citadines : 21 % de parts de marché. Notre T-Cross est le modèle le plus compact, le plus haut : il est parfait pour la famille et comme deuxième voiture. Le T-Roc offre le positionnement le plus premium du marché avec une large palette de motorisations (de 110 à 300 ch). Le nouveau Volkswagen Taigo offre une silhouette différente - celle d'un SUV coupé - une position de conduite plus basse que les deux autres modèles et un grand volume intérieur : il peut donc couvrir tous les besoins. Des particuliers comme des professionnels. Les premiers devraient représenter 80 % des commandes, les seconds 20 %.

Nous vous recommandons

L’Alliance des Mobilités pour le maintien des trottinettes partagées à Paris

L’Alliance des Mobilités pour le maintien des trottinettes partagées à Paris

L’Alliance des Mobilités encourage les Parisiens à voter en faveur du maintien des trottinettes électriques partagées lors de la votation citoyenne du 2 avril prochain.Les trottinettes électriques en libre-service n’ont pas fini de...

Dieselgate : des flottes françaises lancent une action collective contre Volkswagen, Renault et Stellantis (ex-PSA)

Dieselgate : des flottes françaises lancent une action collective contre Volkswagen, Renault et Stellantis (ex-PSA)

MG va lancer deux nouvelles versions de la MG4

MG va lancer deux nouvelles versions de la MG4

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Plus d'articles