Volkswagen Group : un bénéfice net en hausse de 75 % en 2021 malgré la crise des semi-conducteurs

Christophe CARIGNANO
Volkswagen Group : un bénéfice net en hausse de 75 % en 2021 malgré la crise des semi-conducteurs

Le bénéfice net de Volkswagen Group a bondi de 75 % en 2021.

© Volkswagen Group

En dévoilant ses résultats financiers pour l'année 2021, le constructeur automobile Volkswagen Group a présenté un bénéfice net de 15,4 milliards d'euros, soit une hausse de 75 % par rapport 2020. En 2022, la guerre en Ukraine crée une nouvelle incertitude économique pour le constructeur allemand, fortement impacté par la fourniture des faisceaux électriques notamment.

À l'instar des autres constructeurs qui ont publié de bons résultats financiers pour l'année 2021, Volkswagen Group ne déroge pas à la règle malgré la crise sanitaire et celle des semi-conducteurs qui a suivi. Vendre moins de véhicules ne signifie pas : être moins rentable. Et le second constructeur mondial en fait la preuve même si le ralentissement des activités de production dans les usines a pu être compensé par les mesures d'aide des États européens au cours de la crise sanitaire.

2,4 millions d'unités en moins par rapport à 2019

Malgré de forts vents contraires dus aux pénuries de semi-conducteurs qui ont entraîné une baisse des ventes de véhicules d'environ 600 000 unités par rapport à 2020, ce qui représente 2,4 millions d'unités de moins qu'en 2019 – un recul de 6 % par rapport à l'année précédente –, le chiffre d'affaires de Volkswagen Group a augmenté de 12 % dans le même temps à 250,2 milliards d'euros.

« Au cours des deux dernières années, nous avons appris à mieux atténuer l'impact des crises sur notre entreprise, explique Arno Antlitz, directeur financier du groupe Volkswagen. Je suis convaincu que nous ferons le meilleur usage possible de ces expériences pour rester sur la bonne voie en ces temps difficiles. En 2021, nous avons renforcé notre robustesse globale en réalisant de meilleures marges, en réduisant les frais généraux, en abaissant notre seuil de rentabilité et en maintenant la discipline en matière d'investissements ».

Une progression du mix et une tarification favorable

Le résultat d'exploitation avant éléments exceptionnels a presque doublé par rapport à 2020 et atteint un niveau solide de 20 milliards d'euros. Le rendement d'exploitation des ventes avant articles spéciaux a également grimpé à 8 % (4,8 % l'année précédente). La clé de cette performance financière était un meilleur mix et une tarification favorable. La division automobile a généré un flux de trésorerie net solide de 8,6 milliards d'euros, soit une augmentation de 35 % d'une année sur l'autre. La liquidité nette de la division automobile est restée quasiment inchangée par rapport à fin 2020, à 26,7 milliards d'euros.

Guerre en Ukraine : une nouvelle incertitude

En raison de la guerre en Ukraine, les constructeurs allemands dont Volkswagen Group sont fortement impactés en raison de la pénurie des faisceaux électriques qui alimentaient les usines du groupe. Pour le constructeur allemand, il existe un risque que les derniers développements de la guerre en Ukraine aient un impact négatif sur les activités du groupe Volkswagen.

« Cela peut également résulter de goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement. À l'heure actuelle, il n'est pas encore possible d'évaluer de manière concluante les effets spécifiques. Il n'est pas non plus possible à ce stade de prédire avec suffisamment de certitude dans quelle mesure une nouvelle escalade potentielle de la guerre en Ukraine aura un impact sur l'économie mondiale et la croissance de l'industrie au cours de l'exercice 2022 », rappelle-t-on chez le constructeur.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Florian Huettl est le nouveau CEO d’Opel

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

Plus d'articles