Vidéo

Essai - Volkswagen Polo : mini-Golf

Clotilde Gaillard

Sujets relatifs :

, ,
Essai - Volkswagen Polo : mini-Golf

© Volkswagen

La 6ème génération de la citadine allemande revient dans une version 2021 et, pour une fois, le restylage est bien visible. La filiation de ce gabarit compacte et polyvalent avec sa sœur la Golf s’avère néanmoins plus qu’évidente.

Cela fait 45 ans que le premier modèle de la Polo a été commercialisé, en 1975 précisément. Iconique et représentant 24 % des commandes de Volkswagen en France, la citadine en est à sa 6ème génération, lancée en 2017. Afin de continuer à séduire les acheteurs, la Polo se devait donc de subir un remaniement d’importance. Tel est le cas en 2021 avec un facelift qui la rapproche du style de la Golf 8.

Conservant ses dimensions compactes, elle adopte en effet une nouvelle signature lumineuse sur ses phares arrières, sa calandre se pare d’un design de bouclier innovant, ses lignes se font ergonomiques et un monogramme de son nom apparaît sur son hayon, pareil à celui apposé sur l’emblématique Golf. Pour autant, la Polo perd-t-elle de son ADN ? Disons plutôt qu’elle évolue avec son temps, s’améliorant pour s’adapter au mieux à la cible qu’elle convoite, à savoir un public jeune, féminin et parcourant un kilométrage plus élevé que la moyenne.

Choc thermique

En témoigne son offre de motorisation, faisant la part belle au thermique, raccord avec les besoins des gros rouleurs. Le diesel ayant disparu du catalogue, sa proposition se concentre essentiellement sur l’essence avec un trois cylindres 1.0 d’entrée de gamme et 80 ch, un bloc 1.0 TSI de 95 ch et un autre de 110 ch – disponibles en boîte manuelle à cinq rapports ou en automatique DSG7 selon les versions choisies – de même qu’un quatre cylindres turbo de 207 ch avec la finition GTI.

Si une mouture au GNV de 90 ch est également disponible, il n’y a pas d’électrification prévue au programme… pour le moment. Car ces moyens de propulsion performants, couplés à un excellent rayon de braquage, offrent à la citadine allemande un comportement routier plus que valable sur les routes aux virages sinueux comme sur les voies rapides. Dynamique, associant le confort et la tenue de route, la Polo gobe ainsi les kilomètres sans broncher et avec une consommation raisonnable d’environ 5 l/100 km. Elle peut même supporter un dispositif d’attelage amovible prouvant la multiplicité de ses compétences.

Développant une gamme simple pour fluidifier le parcours client – comprenant la finition Life, R-Line et Style en plus de la haut de gamme GTI – la Volkswagen Polo embarque de nouvelles technologies qui, auparavant, se voyaient réservées aux segments supérieurs. Parmi ces équipements, la Polo avance donc un digital cockpit et la climatisation de série, de nombreux ports USB-C, un écran multimédia plus grand de 8 pouces (ou 10 pouces en option), le système Travel Assist accordé à un volant capacitif ou encore un airbag central, élément sécuritaire rare que la Polo est le seul modèle de son segment à proposer.

En plus de cette dotation enrichie, la citadine déploie un habitacle spacieux et d’une belle qualité de fabrication, pour preuve le joli bandeau moussé au niveau de la planche de bord ou le sobre revêtement quadrillé des sièges. Bon point aussi pour le coffre généreux qui déploie un volume de 351 litres, soit seulement 30 litres de moins que la Golf. Néanmoins, l’abandon généralisé de commandes analogiques telles que le compteur joue sur les délais de livraison qui s’allonge de 4 à 5 mois du fait de la crise des semi-conducteurs. Une anicroche qui vient s’ajouter à la hausse des tarifs, la Polo débutant désormais à 18 015 € contre 14 430 pour la Trendline de 2017. La Polo Business, elle, démarre à 18 630 € et grimpe jusqu’à 24 515 € en Life Business 110 ch.

Nous vous recommandons

Mercedes-Benz Vans augmente l'autonomie de son e-Vito

Mercedes-Benz Vans augmente l'autonomie de son e-Vito

Présent sur le marché des utilitaires électriques depuis 2018, le fourgon moyen de la marque à l'étoile voit son rayon d'action progresser grâce à une nouvelle batterie plus capacitaire.Mercedes-Benz Vans vient de revoir les...

La Renault Zoe et la Dacia Spring étrillées à la notation Euro NCAP

La Renault Zoe et la Dacia Spring étrillées à la notation Euro NCAP

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Renault : exit Kadjar, bonjour Austral !

Renault : exit Kadjar, bonjour Austral !

Plus d'articles