Volkswagen veut stopper la course aux volumes de ventes

Alice THUOT

Sujets relatifs :

Volkswagen veut stopper la course aux volumes de ventes

Volkswagen veut stopper la course aux volumes de ventes

Matthias Muller a dévoilé les prochaines grandes étapes du groupe Volkswagen dans les années à venir. C’est dans ce contexte que le président du directoire a exprimé le souhait de donner davantage d’indépendance aux différentes marques du groupe mais aussi de stopper la course aux volumes de ventes.

Si l’affaire des moteurs diesel équipés des logiciels a effectivement eu un impact sur les finances et l’image du groupe, cette dernière bouleversera également son fonctionnement, son organisation et sa vision stratégique. Matthias Muller a confirmé sa volonté d’introduire de nouvelles structures, avec une direction décentralisée. Avec, à la clé, davantage d’indépendance pour les marques et les régions.

Ce qui n’empêchera pourtant pas les synergies entre ces marques. Le conseil de direction devrait « mettre l’accent sur des stratégies multimarques, en tirant parti des synergies et veillera à ce que les ressources du groupe soient utilisées efficacement », souligne le groupe.

Le président du directoire a ainsi laissé entendre que le tri pourrait être fait parmi les 300 modèles que propose actuellement le groupe. « Nous allons analyser en détail notre portefeuille actuel de près de 300 modèles et évaluer la contribution de chacun à nos profits », a-t-il précisé.

La course aux volumes terminée

Alors que Toyota vient de repasser numéro un mondial devant Volkswagen, le groupe allemand, par la voix de son nouveau patron Matthias Muller, a confirmé sa volonté de stopper cette stratégie de court terme et la course aux volumes de ventes toujours plus élevés.

L’une des priorités du groupe sera bien de transformer la stratégie 2018 vers une stratégie de plus long terme, avec une échéance en 2025. « Beaucoup de personnes en dehors de Volkswagen, mais également certains d’entre nous, ne comprenaient pas que notre stratégie 2018 aille bien au-delà des chiffres de production. Beaucoup de choses ont été subordonnées à la volonté d’être plus rapide, plus haut, plus grand, surtout en ce qui concerne les ventes », a expliqué Matthias Müller. Pour qui l’objectif n’est plus de vendre 100 000 véhicules de plus qu’un de ses grands concurrents. « La vraie question est plutôt la croissance qualitative. »

Les axes prioritaires de cette stratégie 2025 devraient être développés au cours des prochains mois et dévoilé courant 2016.

Nous vous recommandons

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Les tarifs des péages autoroutiers augmenteront de 4,75 % en 2023

Indexés sur l'inflation, les tarifs des péages vont naturellement augmenter en 2023. Dès le 1er février, la facture acquittée par des véhicules particuliers sera plus lourde d'environ 5 %.Le couperet est tombé. Comme chaque année,...

02/12/2022 | PéagesAutoroute
La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

La voiture sera-t-elle avant tout un service numérique ?

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Volkswagen domine le marché de l'électrique en Europe au mois d'octobre

Plus d'articles