Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Clotilde Gaillard
Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo compte lever 2,5 milliards d’euros en mettant sur le marché entre 19,5 et 24 % de son capital.

© Volvo

À compter du 28 octobre prochain, le constructeur suédois sera introduit à la Bourse de Stockholm. Avec une valorisation comprise entre 16 et 20 milliards d'euros, la marque mettra sur le marché des actions représentant jusqu’à 24 % de son capital total.

Petite révolution dans l’économie automobile. Le 28 octobre prochain marquera en effet le premier jour de cotation de son introduction en Bourse de la marque suédoise Volvo Cars. Un projet que Volvo Automobile, propriété du chinois Geely, avait confirmé début octobre et qui deviendra donc officiellement concrète à la fin du mois.

Valorisé aux alentours de 163 à 200 milliards de couronnes – soit 16,2 à 19,9 milliards d'euros, une belle somme comparée aux à peine 10 milliards de Renault –, le constructeur espère ainsi lever 2,5 milliards d’euros en mettant sur le marché entre 19,5 et 24 % de son capital, ceci « suivant différents scénarios », indique Volvo dans un communiqué. Encore en cours de négociation, le prix final d'introduction devrait donc être annoncé la veille de l’opération, le 27 octobre.

Notons néanmoins que cette nouvelle introduction en Bourse n’a rien à voir avec l’autre « IPO » du fabricant de voitures électriques Polestar, filiale commune de Volvo Cars et Geely. De même, la marque Volvo Cars étant distincte, depuis des décennies, de Volvo Group, déjà coté à la Bourse de Stockholm, il s’agirait de ne pas confondre les deux entités et leur comportement sur le marché. Quant à savoir si l’impact qu’aura cet événement sur les ambitions de Volvo Cars, l’avenir le déterminera. Mais on peut d’ores et déjà noter que l’entreprise souhaite engager 500 intérimaires dans son usine de production de batteries débarque à Gand (Belgique) et même y créer 3 000 emplois d'ici à 2026.

Nous vous recommandons

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Reportage

Avec sa Factory VO, Renault vise les 45 000 véhicules reconditionnés

Face à la croissance du marché de l’occasion, le groupe automobile français a créé sa propre usine de reconditionnement sur le site de Flins-sur-Seine (78), centre névralgique de l’économie circulaire du groupe pour l’Europe....

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

Plus d'articles