Volvo change de logo

Clotilde Gaillard
Volvo change de logo

Volvo change de logo

Comme nombre de ses homologues, le constructeur suédois cède lui aussi à la mode du « flat design » pour repenser son identité visuelle. Une nouveauté, discrètement lancée sur les réseaux, qui s’accompagne d’une autre annonce, à visée environnementale et éthique cette fois…

Sans bruit ni effusion de communication, la marque automobile de Göteborg dépoussière son logo (dont nous vous donnions la signification ici). Après Kia, Dacia, Renault, Peugeot ou Volkswagen, qui ont tous fait évoluer leur emblème ces derniers mois, c’est au tour de Volvo de se mettre à l’heure du changement. Sans clairon ni trompette cependant puisque c’est en surfant sur le twitter du constructeur scandinave – et non par le biais d’un communiqué comme habituellement – que l’on a pu découvrir ce nouvel « Iron Mark ».

Abandonnant le 3D chromé pour une représentation 2D sobre, en noir et blanc, Volvo a confié à nos confrères de Caradisiac avoir eu, par ce relooking qui n’a rien d’extrême, pour objectif « d’harmoniser l’identité entre Volvo Cars et Volvo Group » qui comprend la division Truck, Bus ou encore Penta.

JPEG - 4 Mo
© Alexis Goudeau

Avec sa flèche toujours dressée mais sans l’encadrement de son patronyme, Volvo souhaite sans doute, de la même manière, annoncer l’avènement d’une nouvelle ère, un air plus pur : celui de l’électrique. En témoigne le dessin repensé de la calandre de son XC40 électrique. La grille dotée d’une barre diagonale fait en effet place à un fond plein où la bande transversale n’apparaît plus nécessaire.

Volvo Cars va supprimer le cuir de ses véhicules 100 % électriques

Adieu veau, vache, cochon… Dans un souci du bien-être animal, Volvo annonce une autre révolution synonyme de changement d’image : tous les nouveaux modèles Volvo 100 % électriques, à commencer par le nouveau C40 Recharge, ne contiendront aucun élément en cuir. Il faut dire que l’élevage bovin induit des effets néfastes sur l’environnement, notamment la déforestation. De plus, le bétail serait responsable de près de 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre attribuables aux activités humaines. Conformément à ses ambitions en faveur du climat, le constructeur entend donc utiliser 25 % de matériaux recyclés et d’origine biologique dans la fabrication des nouveaux véhicules Volvo d’ici à 2025. Des matières textiles en laine mélangée ou issus de matériaux recyclés, comme les bouteilles PET et les bouchons de vin, qui confèrent à Volvo une mentalité progressiste et respectueuse de la nature. Un esprit sain dans un habitacle sain en somme !

Nous vous recommandons

Voiture de l’Année 2023 : Peugeot et Renault restent en lice

Voiture de l’Année 2023 : Peugeot et Renault restent en lice

Les organisateurs du Prix de la Voiture de l’Année (Car of the year) ont dévoilé la liste des sept finalistes 2023. Peugeot, avec la 408, et Renault, avec le SUV Austral, peuvent toujours prétendre à la distinction suprême.Les...

Coyote s'associe au télématicien Ubiwan à travers une prise de participation majoritaire

Coyote s'associe au télématicien Ubiwan à travers une prise de participation majoritaire

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Abonnement automobile : Citroën devient la première marque de Stellantis à se lancer

Stellantis envisage de produire en Inde des véhicules électriques abordables

Stellantis envisage de produire en Inde des véhicules électriques abordables

Plus d'articles