Volvo DRIVe,

Yves GUITTAT

Sujets relatifs :

Volvo DRIVe,

Volvo DRIVe,

Le constructeur suédois Volvo, toujours dans le giron du groupe Ford, se situe souvent à la pointe de la technologie dans nombre de domaines. Cela a toujours été le cas en matière de sécurité routière, cela l’est aujourd’hui aussi en matière de réduction des gaz à effet de serre comme de polluants.
Si les entreprises ne bénéficient malheureusement pas des offres de crédit à 0 % (de 12 à 36 mois) octroyées aux particuliers (sur la compacte C30, la berline S40 et le break V50), elles ont tout le loisir d’acquérir les nouveaux modèles présentés au Mondial de l’Automobile (à compter du 4 octobre 2008). Il s’agit en fait de nouvelles versions Diesel, qui combinent l’avantage du faible taux de CO2 et de faibles rejets de particules, puisque ces modèles et motorisations sont tous équipés d’un FAP (filtre à particules), déclaré sans entretien et capable de retenir 95 % des particules de suies générées. Pour ce qui est de l’abaissement du CO2 rejeté, cela se traduit d’abord par une baisse des consommations, avec 4,4 l/100 pour la C30 et 4,5 l/100 pour les S40 et V50.
Les émissions de CO2 respectives de ces véhicules sont de 115 et 118 g/km, et pour marquer leur différence “environnementale” ils sont marqués du sigle DRIVe. Pour réduire encore plus leurs émissions de CO2, ces derniers ont vu leur châssis abaissé (10 mm), leur avant recevoir un spoiler, des déflecteurs aérodynamiques, de nouveaux dessins des jantes, un écoulement plus efficace des flux d’air sous la voiture (C30), un becquet arrière spécifique et enfin un nouveau bouclier AR (C30 également). Pour couronner le tout (logique pour des suédoises), les voitures sont équipées de pneus Michelin Energy Saver et de rapports de boîtes allongés (3e, 4e et 5e rapports). Le refroidissement moteur est optimisé, la transmission reçoit une nouvelle huile à coefficient de friction plus faible, etc.
Ces trois véhicules bénéficient logiquement du bonus (700 euros) et sont disponibles dans l’Europe entière pour un prix du pack DRIVe qui se situe à hauteur de 150 euros en France et jusqu’à 450 euros, selon le modèle et le marché. Rappelons en outre que Volvo propose une gamme de véhicules FlexiFuel fonctionnant au bioéthanol (cinq modèles et trois moteurs). Enfin, le constructeur déclare étudier de très près la technologie des véhicules hybrides rechargeables aussi sur le réseau électrique. Un exemple que d’autres seraient bienvenus de suivre !

Nous vous recommandons

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Alors que le constructeur tricolore vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre, enregistrant un chiffre d’affaires en repli de 13,4 %, Renault Group évalue sa perte de production automobile liée au manque de...

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Plus d'articles