Volvo envisage de construire une troisième usine en Europe

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Volvo envisage de construire une troisième usine en Europe

Vue d'une ligne de l'usine Volvo de Luqiao, dans la province du Zhejiang, à l'est de la Chine.

© Volvo Cars

Si la décision n’est pas encore validée, Volvo étudierait actuellement l’opportunité de construire une troisième usine en Europe, afin d’augmenter sa capacité de production annuelle mondiale.

Selon Reuters la direction de Volvo étudie la possibilité de construire un troisième site de production en Europe. Le groupe dispose aujourd’hui d’un réseau industriel de six usines (hors sites dédiés à la fabrication des moteurs) dans le monde pour une capacité de production annuelle de l’ordre de 1,2 million d’unités. L’objectif serait de dépasser ce seuil tout en sécurisant les capacités à un horizon 2025. « À ce stade, nous pouvons dire qu’aucune décision n’a été prise », confie un porte-parole de la marque. Et d’ajouter : « La marque a connu une forte croissance lors de la dernière décennie et l’objectif est de pouvoir continuer à croître au même rythme ».

Rappelons qu’en Europe, Volvo s’appuie sur les sites historiques de Göteborg (Suède) et de Gand (Belgique). De nombreux pays seraient intéressés pour faciliter l’implantation de la troisième usine de Volvo, notamment en Europe centrale, la piste slovaque étant, par exemple, évoquée.

Depuis la prise de contrôle par le groupe chinois Geely, en 2010, Volvo Cars a bénéficié de nombreux investissements pour disposer d’une empreinte industrielle aux États-Unis et bien entendu, en Chine, via le plan China Growth. Les deux entités ont aussi travaillé leur quadrillage du marché en lançant Lynk & Co, via une coentreprise, Polestar ou Zeekr. « La première fois que nous avons rencontré Eric Li (ndlr : Li Shufu, fondateur et président de Geely) à Göteborg en 2010, il a eu cette formule devenue fameuse : "Libérons le tigre Volvo de sa cage"À cette période, peu de gens comprenait ce qu’il voulait dire. Maintenant, c’est plus clair ! », s’enthousiasme Lars Danielson, l’un des grands dirigeants du groupe.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles