Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures

Volvo Trucks teste la collecte autonome des ordures

En coopération avec Renova, la société suédoise de gestion des déchets, Volvo Trucks teste et cherche des manières d’utiliser les véhicules automatisés pour rendre la collecte des déchets plus sûre et plus efficace. Le but est aussi de créer un meilleur environnement de travail pour les conducteurs.

Les systèmes automatisés actuellement testés s’appuient sur la même technologie que celle qui équipe le véhicule Volvo autonome en service dans la mine de Kristineberg, au nord de la Suède, depuis l’automne 2016. La première fois que le véhicule de collecte des ordures automatisé est utilisé dans une nouvelle zone, il est conduit manuellement tandis que le système embarqué surveille et trace constamment l’itinéraire à l’aide de capteurs et d’une technologie GPS. Ainsi, la prochaine fois que le véhicule pénètre dans cette zone, il sait exactement quel itinéraire il doit suivre et auprès de quelles poubelles il doit s’arrêter.

Le conducteur quitte la cabine

JPEG - 163.3 ko
D’une simple pression sur un bouton, le véhicule de collecte des ordures recule de lui-même et se positionne au niveau de la poubelle.
Au premier arrêt, système automatisé activé, le conducteur descend de la cabine, se place à l’arrière du véhicule, déplace la poubelle-conteneur et la vide de la même façon qu’il le fait aujourd’hui en actionnant les commandes appropriées. Une fois l’opération terminée, et dès qu’il en reçoit l’ordre du conducteur, le véhicule recule automatiquement jusqu’à la poubelle suivante. Le conducteur emprunte exactement le même itinéraire que le véhicule et a donc une vue parfaite de ce qui se passe dans le sens de la circulation. Mais pourquoi en marche arrière et non en marche avant ?

« En faisant circuler le véhicule en marche arrière, le conducteur reste en permanence à proximité du compacteur, il n’a ainsi pas besoin de faire des allers-retours entre l’arrière du véhicule et la cabine chaque fois que le véhicule se déplace. Et comme le conducteur n’a plus à sauter dans ou hors de la cabine à chaque démarrage ou arrêt, cela réduit le risque de blessures au travail, telles que les douleurs aux genoux ou aux articulations », précise Hans Zachrisson, directeur du développement stratégique chez Renova.

Encore un peu de patience

JPEG - 165 ko
Grâce aux capteurs qui surveillent en permanence les environs immédiats, le véhicule est aussi sûr en marche avant qu’en marche arrière.
Même si plusieurs aspects techniques semblent bien maîtrisés, il reste encore de nombreuses recherches, tests et développements à effectuer avant que le véhicule de collecte des ordures à conduite autonome ne devienne une réalité. Ce projet va continuer jusqu’à la fin de l’année, puis sera suivi d’une évaluation extrêmement approfondie de sa fonctionnalité, de sa sécurité et, point important également, de l’acceptation de ce type de véhicule par les conducteurs, les usagers de la route et les résidents locaux.

Nous vous recommandons

Sonic Equipment lance une servante XXL

Sonic Equipment lance une servante XXL

L’outilleur répond aux attentes du marché des poids lourd et des acteurs de l’après-vente en ajoutant la servante Sonic S12XD à son catalogue. Équipée de sept tiroirs, elle renferme pas moins de 723 outils.Garnie d’un lot de 723...

Tropos complète son offre avec des bennes

Tropos complète son offre avec des bennes

CNH Industrial ferme temporairement certaines usines en Europe

CNH Industrial ferme temporairement certaines usines en Europe

Lavance lance son application LavConnect

Lavance lance son application LavConnect

Plus d'articles