Volvo XC40 : à l'attaque des compacts

Hélène Faucher

Sujets relatifs :

,
Volvo XC40 : à l'attaque des compacts

Volvo XC40 : à l'attaque des compacts

Volvo s’attaque enfin au segment des SUV compacts avec le XC40. Le constructeur premium espère écouler 7 000 exemplaires de son dernier-né en 2018, dont près de la moitié aux professionnels.

Volvo ne pouvait pas rêver mieux pour les débuts du XC40. Le premier SUV compact de Volvo a remporté l’élection de Car of the Year 2018. Une première pour le constructeur suédois. Même si cette distinction ne devrait pas influencer les ventes, c’est toujours un signe positif en termes d’image pour la marque.

Le marché des SUV compacts est en hausse de 22 % en 2017. Le petit frère du XC60 et du XC90 arrive donc sur un segment en plein boom. Il va devoir jouer des coudes avec l’Audi Q3, le BMW X1, le Mercedes-Benz GLA, le Jaguar E-Pace, le Range Rover Evoque ou encore le Mini Countryman pour se différencier. Long de 4,42 m, le XC40 dispose d’un empattement de 2,70 mètres, soit l’un des plus grands du segment, et d’une hauteur de 1,65 m, équivalente à celle du XC60.

Le véhicule propose une belle habitabilité aux passagers, à l’avant comme à l’arrière, et leur offre de nombreuses possibilités de rangement, sous le siège du conducteur ou encore dans les portières. Le coffre déploie aussi de larges volumes : de 460 litres à 1 336 litres quand la seconde rangée de sièges est rabattue.
Côté design, le petit dernier de Volvo affiche des lignes dynamiques et une face arrière imposante avec une silhouette plus large en bas qu’en haut. Pour les coloris, le constructeur suédois a succombé à la mode de la personnalisation en proposant différentes couleurs de toit.

89 % des ventes en diesel

Comme tout bon véhicule Volvo, le XC40 possède de nombreuses aides à la conduite, telles que la caméra à 360 degrés, le régulateur de vitesse adaptatif, le pilote automatique et le détecteur d’angle mort. On regrettera quand même que toutes ces technologies ne soient accessibles qu’à partir de la finition Inscription Luxe. Pour les pros, une finition Business est proposée, avec navigation, caméra de recul, radars avant et arrière, hayon électrique et une prise de 12 volts dans le coffre.

Sous le capot, on trouve, en diesel : un D3 de 150 ch et un D4 de 190 ch. Et en essence : un T4 de 190 ch, un T5 de 247 ch, et une nouveau bloc essence trois cylindre de 156 ch, à partir de 30 850 euros.
Volvo espère vendre 7 000 XC40 en un an, dont près de la moitié aux entreprises. Selon le constructeur premium, 89 % de ces ventes devraient se faire en diesel.

Nous vous recommandons

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Vidéo

Essai - Kia EV6 : la claque électrique

Le constructeur coréen vient de dévoiler son tout premier modèle 100 % électrique conçu sur sa nouvelle plateforme E-GMP dédiée aux VE : le EV6. Deux lettres, un chiffre qui préfigure l’entrée de la marque dans une nouvelle ère,...

02/12/2021 | KiaSUV
Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Plus d'articles