Yespark lève 28 millions d’euros pour étoffer le parc de bornes de recharge

Yespark lève 28 millions d’euros pour étoffer le parc de bornes de recharge

Charles Pfister & Thibaut Chary (fondateurs de Yespark).

© Yespark

Le spécialiste de la location de places de stationnement longue durée vient de conclure une importante levée de fonds auprès de la Banque des Territoires notamment. Une aide financière pour installer, d’ici 2025, 30 000 nouvelles bornes de recharge.

S’inscrivant comme l’un des principaux acteurs de la location de places de stationnement longue durée en France et en Italie, Yespark s’implante dans plus de 570 communes et dispose d’un parc locatif de plus de 40 000 places de parking – dont 20 000 rien qu’en Île-de-France. Forte de cette activité florissante, l’entreprise créée en 2014 a su convaincre de nombreux investisseurs de premier rang afin de boucler une levée de fonds de 28 millions d’euros. Ring Capital, Sofiouest, Founders Future, la Banque des Territoires et NEoT Green Mobility ont ainsi choisi d’apporter leur soutien financier à Yespark en vue d’accompagner sa croissance, l’amélioration de sa solution technologique et les ambitions de la société, en particulier en matière de recharge.

Compter dans l’écosystème électrique

Alors que les véhicules électrifiés sont de plus en plus nombreux sur la route – le parc roulant branché atteint environ 900 000 unités en circulation –, Yespark entend faciliter l’électromobilité et consolider son offre à travers le déploiement de bornes de recharge privatives. Alors que l’objectif des 100 000 bornes publiques fin 2021 n’a pas été concrétisé, la France n’en comptant encore que près de 60 000, Yespark envisage d’installer 30 000 bornes de recharge pour des véhicules électriques, en plus d’une gestion de 200 000 places de stationnement longue durée, à l’horizon 2025.

« La tension sur le stationnement n’a jamais été aussi grande et l’émergence des nouvelles mobilités est fulgurante. […] Nous pensons que le stationnement intelligent sera la clef de voûte qui permettra à la ville d’accueillir pleinement cette révolution de la mobilité » justifie ainsi Thibaut Chary, co-fondateur et co-CEO de Yespark. Une idée que partage son acolyte Charles Pfister, persuadé « que le parking du futur devra s’adapter rapidement aux nouvelles mobilités (mobilité douce, mobilité électrique…). C’est pour cette raison que nous avons conclu depuis l’année dernière plusieurs nouveaux partenariats avec des acteurs tels que Getaround, le groupe Indigo, Dott ou encore le coursier Stuart », ajoute-t-il. De par une offre de parking multimodale, Yespark a, selon ses dires, permis d’éviter 54 500 tonnes d’équivalent CO2 soit l’équivalent de 283 millions de kilomètres en voiture.

Nous vous recommandons

Comment La Poste accélère le verdissement de sa flotte de véhicules ?

Comment La Poste accélère le verdissement de sa flotte de véhicules ?

Confirmant viser le zéro émission nette de gaz à effet de serre en 2030, La Poste renforce ses efforts pour atteindre son but, en doublant le nombre de ses véhicules électriques d’ici à 2025 et en décarbonant le transport moyenne et...

Geodis transporteur officiel de la Coupe du monde de rugby en France en 2023

Geodis transporteur officiel de la Coupe du monde de rugby en France en 2023

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Plus d'articles