Entretien

Yves Pasquier-Desvignes (Volvo Cars France) : « Quitter l'ACEA ? Une logique de message »

Yves Pasquier-Desvignes (Volvo Cars France) : « Quitter l'ACEA ? Une logique de message »

Yves Pasquier-Desvignes, Président, Volvo Car France.

© Ace Team pour Volvo Car France

Après un premier trimestre perturbé, le constructeur suédois entame une deuxième moitié d’année avec enthousiasme et sérénité. Ayant abandonné sa place au sein de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) en raison de divergences sur l’arrêt des véhicules thermiques en 2035, Volvo Cars prévoit une stabilisation de sa chaîne d’approvisionnement.

L’Automobile & L’Entreprise : Quel regard portez-vous sur le marché VP actuel et l’industrie automobile en général ?

Yves Pasquier-Desvignes : Je pense qu’il faut faire une double lecture. D’abord, une lecture des statistiques officielles que sont les immatriculations, et celles-ci ne sont pas bonnes à cause d’une production en retard, de la pandémie en Chine et de la guerre en Ukraine qui a freiné les approvisionnements. Ensuite, une lecture du marché des prises de commandes qui, par rapport à l’année dernière, est à peu près stable et ne se porte pas si mal. Il existe donc plus un problème de production que de ventes. Mais le deuxième semestre devrait s’améliorer car des solutions ont été trouvées et les restrictions sanitaires se lèvent. Nous-même, chez Volvo, nous allons livrer deux fois plus de véhicules que ce que nous avions livré au premier semestre, bien qu’en raison de la pénurie des semi-conducteurs l’offre soit toujours inférieure à la demande. Nous avons encore la capacité, sur certains modèles, de livrer avant la fin de l’année mais, pour une grosse moitié du catalogue, nous sommes plutôt sur des délais à six mois, voire début 2023.

L’Automobile & L’Entreprise : Que pensez-vous de l’arrêt de la vente de véhicules thermiques en 2035 ?

Yves Pasquier-Desvignes : Toutes les réglementations se sont mises en ordre de marche et toute l’industrie va se réformer pour tendre vers le 100 % électrique. Au niveau européen, Volvo a pris la position radicale d’atteindre cet objectif en 2030 parce qu’avec les gabarits des voitures que nous fabriquons, les différentes taxations sur les émissions de CO2 vont nous imposer d’aller plus vite. Faire partie de l’ACEA, regroupement de constructeurs qui cherchent à trouver des solutions pour que l’électrification se fasse plus tard ou que la décision soit reportée, n’était donc pas cohérent pour Volvo qui a préféré quitter l’association. Ce n’est donc pas un désaccord mais plus une logique de message.

L’Automobile & L’Entreprise : Quelles évolutions produit imaginez-vous pour Volvo ?

Yves Pasquier-Desvignes : Il y aura une évolution de gamme vers le 100 % électrique et, dans le cadre de cette électrification, nous pouvons très bien imaginer que les silhouettes de nos véhicules tiendront particulièrement compte de l’aérodynamisme. Mais l’essentiel du travail portera sur la performance énergétique des batteries dans leur fabrication, leur autonomie, leur durabilité, leur capacité de charge rapide, leurs composants, etc. C’est là que résidera la vraie révolution technologique. Bref, tout ce que vous connaissez en thermique ou hybride rechargeable va donc progressivement laisser sa place à des voitures 100 % électriques. Alors préparez-vous à un feu d’artifice de nouveautés Volvo ! Il y en aura environ une par an en fonction du cycle des renouvellements des gammes actuelles, ceci grâce à des usines plus flexibles et couvrant l’ensemble du monde. En effet, aujourd’hui nous ne produisons plus seulement en Suède mais aussi en Chine et aux États-Unis.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le magazine L'Automobile & L'Entreprise n° 279

Nous vous recommandons

Le loueur Virtuo injecte 40 M€ dans sa croissance européenne

Le loueur Virtuo injecte 40 M€ dans sa croissance européenne

Le loueur en ligne Virtuo vient de décrocher une ligne de financement de 40 M€. Cette opération lui offre les moyens de financer la croissance de sa flotte de véhicules en France, en Allemagne et en Espagne.Après avoir mis un pied à...

Tesla ouvre son plus grand centre français à proximité de Paris

Tesla ouvre son plus grand centre français à proximité de Paris

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Enquête

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

TSG et Atlante vont déployer des hubs de recharge rapide

En bref

TSG et Atlante vont déployer des hubs de recharge rapide

Plus d'articles