ZFE : de nouvelles aides et dérogations pour les pros à Lyon

ZFE : de nouvelles aides et dérogations pour les pros à Lyon

© Métropole de Lyon

Les poids-lourds et utilitaires légers Crit'air 3, 4 et 5 n'ont plus le droit de circuler dans la Zone à Faibles Émissions (ZFE) lyonnaise. Pour aider les professionnels à s'équiper de véhicules propres, la Métropole améliore son dispositif d'aides en ce début d'année.

Pour accompagner les entreprises, des aides ont été mises en place dès l’entrée en vigueur de la ZFE à Lyon, qui devrait concerner pas moins de 10 257 VUL. au 1er juillet prochain avec l'interdiction des véhicules Crit'Air 3. Objectif : soutenir la conversion des flottes de véhicules anciens vers des modèles plus propres : véhicules électriques, au gaz naturel, à hydrogène et aussi vélo-cargos à assistance électrique. Après deux ans de ce dispositif, la Métropole a constaté que ces aides sont finalement peu utilisées à ce jour. Après une grande concertation, les professionnels concernés ont pointé un manque de connaissance des différents dispositifs et des cumuls possibles, un manque de connaissance des solutions de mobilité existantes et des difficultés à trouver le véhicule adapté à leur activité.

Pour mieux répondre aux besoins, la Métropole de Lyon a donc décidé d'ajuster son dispositif, co-financé à 50 % par la région Auvergne Rhone-Alpes. Ont été votés :

  • Une nouvelle aide de 1 000 € lorsqu’une entreprise se débarrasse de son véhicule polluant pour acheter un véhicule propre. Cette aide permet de déclencher une surprime de 1 000€ de l’État pour les entreprises installées dans la ZFE.
  • Une augmentation de l‘aide à l’achat d’un triporteur électrique à hauteur de 3 000 € et d’un triporteur classique à 1 000 €. Cette aide sera aussi accessible pour l’achat des vélos-cargos (2, 3 et 4 roues) et des remorques à assistance électrique et mécanique. L’objectif est de soutenir le développement de la cyclo-logistique.
  • Une nouvelle aide pour la conversion des moteurs thermiques vers de l’électrique ou du GNV. Cette opération est appelée « retrofit ». Il ‘agit d’une aide de 3 000 € pour un véhicule utilitaire léger et de 6 000 € pour un poids lourd. Elle vient en complément des aides de l’Etat.

Ces nouvelles aides sont accessibles depuis le 1er février aux entreprises de la Métropole de Lyon. Elles sont également disponibles sous conditions pour les professionnels installés dans la communauté de communes du Pays de l’Ozon ou sur la Communauté de communes de l’est lyonnais et qui travaillent dans le périmètre de la ZFE.

Enfin, la liste des dérogations a été élargie pour mieux accompagner les professionnels qui rencontrent des difficultés à acquérir des véhicules plus propres.

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

Nomination

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

Plus d'articles