ZFE : la Feda cible les élus dans une grande campagne médiatique

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
ZFE : la Feda cible les élus dans une grande campagne médiatique

ZFE : la Feda cible les élus dans une grande campagne médiatique

Pour la Feda, l’instauration rapide des ZFE est inacceptable. Elle le fait savoir au travers d’une campagne d’information lancée dans de grands médias régionaux. Prise en étau entre intérêt économique pour la filière et enjeu climatique, l’organisation demande un assouplissement des règles.

La Fédération de la distribution automobile (Feda), qui défend les intérêts des distributeurs de pièces détachées, voit dans la multiplication dans les grandes villes des zones à faibles émissions (ZFE) une menace pour la filière. Elle vient de lancer une campagne d’information dans plusieurs quotidiens régionaux et nationaux (Le Parisien, Ouest France, Le Progrès, La Provence, Nice Matin, La voix du Nord, etc.) destinée à alerter, à la veille des élections régionales et départementales, les futurs élus sur les possibles conséquences de l’instauration dans les métropoles de ces ZFE.

La Feda demande aux élus de revoir leur copie en leur demandant d’éviter que les ZFE ne se transforment en zones à forte exclusion. la fédération avait déjà, en mai dernier, exprimé ses préoccupations sur le calendrier et les modalités de la mise en place de cette mesure redoutée par tous les opérateurs de l’après-vente automobile.

Selon les calculs du syndicat, ce texte pourrait interdire l’accès aux principales villes à 75 % des véhicules. Dix agglomérations ont déjà mis en place ces ZFE, ce dispositif devrait être étendu à 35 agglomérations supplémentaires d’ici à 2024. Concrètement, dans trois ans, une majorité des Français utilisant leur véhicule pour se rendre dans ces villes ne pourront plus le faire.

« Cette mesure impactera les ménages français les plus modestes. Ceux n’ayant pas les moyens de changer leur véhicule, se verront priver de leur liberté de circuler. Alors que le pays doit se redresser économiquement, les ZFE risquent de compliquer gravement le retour à l’emploi, l’accès à la santé et à la culture », alarme la Feda. La multiplication des ZFE est aussi une menace pour les professionnels de l’après-vente automobile qui exercent au cœur des villes concernées. Elle pousse au renouvellement du parc, contraire aux intérêts des adhérents à la Feda, consciente toutefois des enjeux climatiques.

L’organisation demande plus de temps. Elle préconise d’assouplir les règles actuelles en permettant aux véhicules Crit’Air 3 de circuler au moins jusqu’en 2024 et aux Crit’Air 2 (représentant 40 % du parc) d’accéder aux métropoles au moins jusqu’en 2028.

Nous vous recommandons

Value+ : les pièces de qualité équivalente à l’origine de Renault

Value+ : les pièces de qualité équivalente à l’origine de Renault

Le groupe Renault ajoute à son offre de pièces la famille Value+ afin de répondre au besoin du parc âgé de ses modèles Renault et Dacia. La gamme se place entre l’origine et Motrio.Le récent accord de partenariat entre le réseau de...

Dayco met à son catalogue des pompes à eau électriques

Dayco met à son catalogue des pompes à eau électriques

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

A+Glass lance une campagne de communication

A+Glass lance une campagne de communication

Plus d'articles