ZFE : les flottes automobiles du bâtiment face à la transition énergétique

ZFE : les flottes automobiles du bâtiment face à la transition énergétique

© Webfleet - Tomtom

Les Zones à Faibles Émissions se multiplient ! En Auvergne-Rhône Alpes par exemple, on compte désormais trois territoires inscrits dans cette démarche de circulation restreinte : Grenoble depuis 2019, le Grand Lyon depuis l'an dernier et Saint-Etienne depuis le 31 janvier 2022. Face à cette évolution, les gestionnaires de flotte des entreprises du bâtiment tentent de trouver les bonnes réponses. 

Selon les résultats d'une enquête menée par la Fédération Française du Bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes (FFB AURA) auprès de 600 responsables de parc, la mise en place et le durcissement des ZFE poussent les entreprises à renouveler leurs véhicules mais des freins demeurent. En effet, 67 % des gestionnaires de 10 véhicules et plus affirment avoir l'intention d'introduire au moins un véhicule à motorisation alternative sur la période 2022 - 2025. Toutefois, l'hybride rechargeable demeure la solution la plus plébiscitée à date, suivie par les voitures 100 % électriques.

La question des coûts et des usages

Ces réponses, preuve d'une transition énergétique lente, s'expliquent notamment par une offre produit encore insatisfaisante. "Il est encore difficile de trouver l’offre adéquate pour les entreprises qui effectuent beaucoup de longs trajets, d’où l’importance de la dérogation", précise Thibault Richard, ex-président de la Commission Environnement de la FFB AURA à l’initiative de l’enquête. Aussi, les professionnels pointent du doigt un manque important d'infrastructures de recharge et leur crainte de voir exploser les budgets de leurs flottes. En effet, deux tiers des responsables de parc estiment que leur entreprise n'a pas les moyens financiers de s'adapter et seulement un tiers se dit prêt à accepter un surcoût de 6 % maximum. Alors même que des aides existent à date, les professionnels seraient encore trop peu nombreux à s'en emparer. C'est pourquoi la FFB Aura va s’employer à informer les entreprises du bâtiment à ce sujet. La Fédération milite également pour un élargissement de ces aides à d’autres territoires, hors métropoles, ainsi que des critères d’éligibilité afin d'y inclure les véhicules hybrides notamment.

Un calendrier trop "ambitieux"

Rappelons qu'à l'horizon 2025, toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants devront se doter d’une ZFE. "En fixant un cap, avec des échéances, nous enclenchons une dynamique et stimulons les entreprises", estime Thibault Richard .en jugeant toutefois le calendrier "ambitieux". "La mutation des parcs automobiles peut être lente. À titre d’exemple, il faut compter un an et demi de délai pour la livraison d’un poids lourd à motorisation alternative", précise Samuel Minot, président de la Fédération BTP Rhône & Métropole.

Nous vous recommandons

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Du 21 août au 11 septembre prochains, les navigateurs de La Solitaire du Figaro s'affronteront dans les eaux de l'Atlantique et de la Manche. Pour les opérations logistiques, le constructeur japonais répond présent avec une flotte d'une...

09/08/2022 | HybrideFlottes
Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

Nomination

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

L'Automobile & L'Entreprise prend ses quartiers d'été. L'essentiel de l'actu du 1er semestre

Plus d'articles