La LOA et la LLD sont-elles devenues le nouvel eldorado ?

Publié le par

2016 a marqué un double tournant dans les habitudes de consommation des acheteurs de voitures neuves en France !

La LOA et la LLD sont-elles devenues le nouvel eldorado ?

Même si les acheteurs de VN sont rares (seulement 3,5 % des ménages chaque année contre 20 % qui choisissent un VO), ils ont non seulement choisi majoritairement l’essence (63 %) au lieu du diesel, mais aussi de louer (à hauteur de 50 %) plutôt que d’acheter. Ces deux socles d’habitudes depuis 30 ans ont été bousculés comme jamais auparavant, et surtout en l’espace de moins de 5 ans seulement !

Cela a bien entendu de nombreuses conséquences :

- Des renouvellements plus rapides de vente de VN (3 à 4 ans contre 4 à 6 ans) et donc une meilleure fidélisation potentielle.

- Des VO de 3 ans et 4 ans raisonnablement kilométrés dans les réseaux, souvent garantis et entretenus (les services SAV conservent donc les clients au-delà des 2 premières années de garantie).

- Moins de reprises en perspective car 90% des clients locataires ne choisissent pas de conserver leurs véhicules…mais plus de rachats de buy-back moyenne durée venant s’ajouter à ceux de courte durée déjà en expansion continuelle depuis 5 ans.

- Des provisions buy-back à prévoir par les DAF et les Commissaires aux comptes pour éviter un effet bulle liés à la fois à des valeurs résiduelles « optimistes » et à l’arrivée massive de VO identiques.

- Une montée en puissance aussi à prévoir des LOA et/ou des LLD sur les VO récents car de nombreux consommateurs voudront bénéficier des mêmes avantages en matière de services packagés et de budgétisation que ceux disponibles sur les VN !

Les enjeux financiers à court terme mais aussi et surtout à moyen terme sont considérables ! Les services VO et VN doivent de plus en plus collaborer ensemble pour les anticiper.

Berislav Kovacevic

bk@solutionsvo.fr

www.solutionsvo.fr

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos