Une proposition de loi en faveur du libre choix du professionnel automobile : le CNPA entendu

Publié le par

Une proposition de loi en faveur du libre choix du professionnel automobile : le CNPA entendu

A la suite de l’action du CNPA, Catherine Vautrin, Vice-présidente de l’Assemblée Nationale, député de la Marne, ex-Présidente de la CEPC et ancien ministre, a déposé une proposition de loi, cosignée par 85 députés, qui réactive le dossier du libre choix du réparateur.

C’est le sens du courrier adressé à Patrick Bailly, Président National du CNPA : "Vous aviez bien voulu, dans le cadre de mes fonctions de Présidente de la Commission d’Examen des Pratiques Commerciales (CEPC), appeler mon attention sur les difficultés que vous rencontriez pour le respect de ce principe dans vos relation avec les compagnies d’assurance », indique-t-elle dans celui-ci, précisant par ailleurs qu’elle a "décidé de déposer une proposition de loi, cosignée par 85 de ses collègues, qui propose d’inscrire dans la loi le fondement de ce principe afin qu’il puisse bénéficier des garanties suffisantes".

Cette reconnaissance de la légitimité du combat du CNPA pour le libre choix de son professionnel automobile est une avancée pour tous les réparateurs. Le CNPA a remercié officiellement les parlementaires, dont Catherine Vautrin de cette action en faveur des professionnels de l’automobile et des usagers.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche