L’effet rattrapage post-covid stoppé en août 2020 pour le marché automobile français

Publié le par

En août, un peu plus de 103 600 voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de France, soit une chute de 19,82 % par rapport à août 2019.

© Auto Infos
© Auto Infos

D’après les chiffres fournis par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) à partir des données de AAA Data, le marché automobile français des voitures particulières retrouve un rythme classique de saisonnalité en affichant une baisse de 19,82 %. Rappelons qu’en juillet dernier, les immatriculations s’étaient tout de même maintenues avec une hausse de 3,91 %.

L’effet rattrapage post-covid est terminé

Le rattrapage post-covid est bel et bien terminé si bien que le marché automobile français retrouve des volumes classiques pour un mois d’août traditionnellement assez bas en raison des congés d’été. À cela s’ajoute une référence du mois d’août 2019 artificiellement gonflée par les volumes de stock lors du premier passage à la nouvelle norme d’homologation WLTP. Au total, 103 635 immatriculations ont été enregistrées sur une période de 21 jours ouvrés équivalente à la même période l’an passé. Au final, ce coup d’arrêt n’est pas inquiétant, mais il ouvre une période de totale incertitude sur les derniers mois de l’année 2020.

Fort repli (- 31,98 %) sur les huit premiers mois de l’année

Au bilan des huit premiers mois de l’année 2020, le marché automobile VP français affiche un fort recul (- 31,98 %) pour un total de 998 413 immatriculations. Une chute sans surprise par rapport aux trois mois de confinement en France.

Les marques françaises : - 13,32 %

En août, les marques françaises enregistrent une baisse de - 13,32 % pour une part de marché de 54,03 %. Le groupe PSA affiche un repli de - 8,42 %. Toutes ses marques ont évolué à la baisse : Citroën (- 13,33 %), Peugeot (- 3,54 %), DS (- 40,51 %) et Opel (- 3,69 %). De son côté, les immatriculations du groupe Renault reculent de - 19,98 %, avec un repli de - 24,34 % pour Renault et de - 6,36 % pour Dacia.

Les marques étrangères : - 26,32 %

Les marques étrangères enregistrent un recul plus important (- 26,32 %) que le marché et une pénétration de 45,97 %. Le groupe Volkswagen, premier importateur en France, est en baisse de - 35,05 %. Toutes ses marques ont vu leurs ventes chuter : Volkswagen (- 50,23 %), Audi (- 21,46 %), Skoda (- 21,36 %), Seat (- 21,99 %) et Porsche (- 13,24 %). Les autres marques ont évolué à la baisse : BMW (- 0,41 %), MINI (- 11,46 %), Lexus (- 33,39 %), Ford (- 1,83 %), Fiat (- 10,49 %), Jeep (- 41,23 %), Alfa Romeo (- 33,64 %), Nissan (- 30,70 %), Mercedes (- 29,95 %), Smart (- 96,21 %), Jaguar (- 50,64 %), Land Rover (- 63,18 %), Suzuki (- 71,89 %), Mitsubishi (- 59,21 %). Seules les marques Hyundai (+ 39,24 %), Kia (+ 11,94 %), Volvo (+ 6,08 %), Toyota (+ 2,37 %) ont enregistré des évolutions positives.

Enfin, le marché français des véhicules utilitaires neufs de moins 3,5 tonnes affiche une baisse de 2 % pour un total de 25 807 véhicules immatriculés.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos