Mondial de l’automobile : Luc Chatel renverse la table lors des voeux de la PFA

Publié le par

Luc Chatel a annoncé mardi soir, lors des vœux de la PFA, le lancement d’un appel d’offres pour l’organisation de l’édition 2020 du Mondial de l’automobile.

Mondial de l'automobile : Luc Chatel renverse la table lors des voeux de la PFA

Lors de ses vœux 2019, le 23 janvier dernier, dans le cadre de l’Automobile Club de France, Luc Chatel, président de la PFA (Plateforme automobile) a eu un ton particulièrement offensif pour appeler à la « construction d’un nouvel avenir pour l’automobile française et toute sa filière mobilité » rassemblées dans « l’équipe de France de l’automobile ». Et d’ajouter : « Nous sommes à la veille de bouleversements sans précédent comme sans doute jamais l’automobile n’en a connu depuis son invention. À tel point que la question n’est plus celle du retournement de cycle. Le sujet c’est celui de la destruction du cycle. Depuis l’invention de l’automobile, jamais la situation n’aura été aussi incertaine ».

Décloisonnement total de toute la chaîne de valeur

Luc Chatel a rappelé notamment que l’automobile devait faire face à
trois disruptions majeures : disruption technologique avec le moteur électrique et le véhicule autonome, disruption numérique avec le véhicule connecté, intelligent et l’émergence de sujets aussi complexes que la protection des données détenues par un véhicule et, enfin, disruption sociétale avec l’agenda environnemental et l’évolution des attentes en matière de mobilité.

Reprendre la main sur les politiques

Depuis le dieselgate, les politiques ont pris la main sur l’avenir de l’automobile. Une situation que Luc Chatel, ancien ministre, ne veut plus subir... « Les solutions seront industrielles ou ne seront pas..., a-t-il déclaré. Pour réussir cette transition j’ai envie de dire : chacun son métier. Les industriels doivent respecter les politiques, leurs choix, doivent appliquer strictement la règlementation. Mais les politiques ne doivent pas faire le métier des industriels, en prenant a priori des options technologiques. À la fin c’est le client qui choisit, et le consommateur est l’électeur... »

Nouvel appel d’offres pour l’organisation du Mondial de l’Auto

Vitrine de la filière automobile depuis 120 ans, le Mondial de l’automobile de Paris devra également se réinventer. Luc Chatel a confirmé qu’un nouveau cahier des charges était en cours d’élaboration pour recruter un spécialiste de l’organisation de ce type de salon afin de rendre au Mondial son « esprit pionnier ». Reprenant l’exemple des difficultés du salon de Détroit face au CES de Las Vegas, le président de la PFA a souhaité que l’évènement parisien soit de nouveau un salon international de référence. Reste à savoir quel sera le nouveau rôle d’AMC Promotion, dont le contrat a été dénoncé, dans ce nouvel ensemble.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos