ReLieVe : le projet de recyclage des batteries des véhicules électriques

Publié le par

Eramet, BASF et Suez vont recevoir un financement de 4,7 millions d’euros de l’Union européenne via l’EIT Raw Materials afin de développer un procédé de recyclage des batteries lithium-ion.

ReLieVe : le projet de recyclage des batteries des véhicules électriques

Même si le développement des véhicules électriques est la priorité de l’ensemble des constructeurs automobiles, le recyclage des batteries lithium-ion inquiète les professionnels du secteur puisqu’aucune solution n’existe à ce jour.

Le projet ReLieVe (Recycling Li-ion batteries for electric Vehicle), développé par Eramet, BASF et Suez va recevoir un financement de 4,7 millions d’euros de la part de l’EIT Raw Materials, un organisme fondé et financé par l’Union européenne, et des trois partenaires.

L’objectif du projet est de développer un procédé innovant, dit en boucle fermée, de recyclage des batteries lithium-ion utilisées dans les véhicules électriques, et permettre ainsi la production de nouvelles batteries lithium-ion en Europe.

Le projet recevra également le support des équipes de recherche de Chimie ParisTech et de la Norwegian University of Science and Technology, ainsi que de la filière automobile, représentée au sein du comité consultatif du projet.

La valorisation du nickel, du cobalt, du manganèse et du lithium dans de nouvelles batteries est au cœur des développements de R&D actuels du groupe Eramet.

« Le projet ReLieVe répond à l’appel de la Commission européenne de se fédérer entre acteurs européens pour se positionner sur le marché croissant des batteries lithium-ion, souligne Laurent Joncourt, président d’Eramet Ideas. L’obtention de ce financement va nous permettre d’accélérer les travaux en cours en vue de constituer une filière de recyclage de batteries lithium-ion à l’échelle européenne dotée d’un procédé innovant et compétitif ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos