Volvo Cars investit dans le covoiturage pour enfants

Publié le par

Fondé en 2018, le Volvo Cars Tech Fund investit dans des start-up aux quatre coins du monde. Les financements portent sur des innovations technologiques révolutionnant l’industrie automobile : intelligence artificielle, électrification, conduite autonome et services de mobilité digitaux.

Volvo Cars investit dans le covoiturage pour enfants

Il fallait y penser et oser ! Par le biais de Volvo Cars Tech Fund, sa branche dédiée aux investissements en capital-risque, Volvo Cars est entré au capital de Zūm, un service de covoiturage dédié aux mineurs. Créée en 2015 en Californie, Zūm facilite le quotidien des parents actifs. La société américaine met à leur disposition, ainsi qu’au service des établissements scolaires, un réseau de chauffeurs agréés. Ces derniers assurent le transport des enfants vers et depuis l’école, lors d’événements périscolaires ou d’autres types d’activités. Une application mobile et un tableau de bord en ligne permettent aux parents et aux écoles de suivre et de localiser les enfants en temps réel. Le service permet également d’opter pour la garde de l’enfant en amont ou après chaque trajet. « De nos jours, les parents vivent à cent à l’heure, et nous savons tous à quel point il est difficile d’organiser son quotidien, explique Zaki Fasihuddin, CEO du Volvo Cars Tech Fund. Si nous avons été séduits par Zūm, c’est parce que l’entreprise offre un service fiable et sécurisé qui garantit aux parents que leurs enfants sont entre de bonnes mains ». Avec cette prestation, la société se positionne comme un concurrent face aux exploitants de bus scolaires, et vient enrichir l’offre proposée aux parents et aux établissements scolaires. À ce jour, 500 000 enfants ont déjà utilisé le service Zūm aux États-Unis et plus de 2 000 écoles sont desservies.

Un service sécurisé et sécurisant

Zūm dispose de plusieurs milliers de chauffeurs agréés dans la baie de San Francisco, à Los Angeles, dans le Comté d’Orange et à San Diego, desservant 80 % de la population de l’État de Californie. Zūm entend développer sa technologie au sein d’autres villes américaines à l’instar de Dallas (Texas) et Chicago (Illinois).

L’agrément des chauffeurs passe par un processus strict : ils doivent prouver qu’ils n’ont jamais commis d’infractions au volant, avoir une première expérience dans la prise en charge d’enfants, réussir un test de conduite et répondre à divers contrôles de leurs antécédents. Enfin, chaque candidat doit soumettre son véhicule à un contrôle technique approfondi en 22 points.

Le tarif dépend de la course effectuée. Il est calculé lors de la réservation du trajet via l’application : à partir de 8 $ par enfant pour un aller simple en trajet partagé ou à partir de 16 $ par enfant pour un trajet séparé. Des forfaits mensuels existent également pour une moyenne de 20-30 courses et plus par mois (sur devis).

Vers une possible collaboration ?

La clientèle cible de Zūm – les familles avec enfants – se confond en grande partie avec celle de Volvo Cars. Bien qu’aucune décision n’ait encore été prise, Volvo Cars envisage d’établir une collaboration avec Zūm. Ces perspectives pourraient se concrétiser par l’ajout de Zūm aux services de mobilité digitaux offerts dans le cadre de l’abonnement premium Care by Volvo, ou encore par le déploiement de véhicules Volvo au sein de la flotte de Zūm.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos