Carlos Tavares, PSA : "Nous avons rempli nos objectifs CO2 européens en janvier et février 2020"

Publié le par

A l’occasion du salon de Genève off, annulé en raison de l’épidémie Coronavirus, Carlos Tavares s’exprime devant la presse à l’occasion d’une réunion téléphonique le 3 mars 2020.

© Groupe PSA
© Groupe PSA

Carlos Tavares, président du directoire du Groupe PSA

Approvisionnements des usines suite Coronavirus

"Au niveau de nos sites européens, les approvisionnements sont assurés pour l’instant. Ils tournent à plein régime grâce à nos carnets de commande importants. Le carnet de commande est exceptionnel : Corsa, 2008 et 208 mais aussi le C5 Aircross. Ce qui renforce la pression au niveau de notre production. En Chine, le fonctionnement dépend des autorités chinoises qui ont mis la ville de Wuhan en quarantaine jusqu’au 11 mars pour l’instant. Les approvisionnements venant de Chine représentent 3 à 4% de nos besoins".

coronavirus : "Il est possible que les délais de livraison soient plus rallongés au niveau des véhicules électriques".

"Nous essayons de maintenir la production sur les véhicules électriques tout en ayant une flexibilité industrielle sur nos plateformes par rapport au thermique qui nous est fort utile aujourd’hui. Nous gérons les approvisionnements en composant de batterie électrique. Les tensions sont pour l’instant parfaitement gérées. Il est possible que des délais de livraison sont plus longs à ce niveau. Nous avons déjà dans le réseau un nombre significatif de véhicules électriques. Nous nous projetons plutôt nos sur le milieu d’année 2020. C’est un sujet que nous avons anticipé lors de la création de notre partenariat européen avec Total Saft. Nous ne voulons pas être totalement dépendants de nos fournisseurs asiatiques".

Le mix de vente électrique chez PSA

"Au niveau de l’électrique, notre mix de vente de véhicules électriques oscille entre 10 et 20% sur nos modèles. Si nous analysons le profil des acheteurs, ce sont des citoyens engagés sur la chose environnementale. Il est encore un peu tôt pour porter un jugement et avoir un peu plus de recul. De manière plus générale, notre stratégie de respect des objectifs de CO2 sont très bons au vue de janvier et février. Ils sont pour l’instant remplis mois par mois. Nous allons poursuivre dans cette voie. Nous avons un objectif de CO2 à 93g au niveau de la réglementation européenne".

"Notre objectif de 93 grammes en Europe est rempli sur les mois de janvier et février pour l’instant".

La réussite de Peugeot

"Peugeot a une réussite qui nous réjouit et nous honore. Sur un espace temps de six ans, nous avons obtenu trois fois le titre de véhicule de l’année. La montée en gamme de Peugeot prouve simplement qu’une marque française rigoureuse et talentueuse peut se battre sur le même terrain que les marques allemandes. Il y a par ailleurs énormément de place pour le déploiement de DS. Le succès de DS en France montre que la sophistication à la française représente une certaine forme de modernité".

La mutation vers l’électromobilité

"La grande bataille engagée au niveau de l’électrique, c’est de rendre cette liberté de mouvement propre abordable et accessible au plus grand nombre avec un effet de masse qui soit une réalité. Cette dimension devient un axe majeur. Le coût de la liberté de mouvement zéro émission est supérieure à la liberté de mouvement conventionnelle. C’est la grande bagarre de la réduction des coûts entre 2020 et 2025. Pour ce faire, nous avons lancé un objet de mobilité urbain avec l’Ami de Citroën avec une solution à 19,99 euros par mois".

Le Brexit : l’avenir de l’usine d’Ellesmere Port

"En ce qui concerne usine d’Ellsmere Port, aucune décision ne sera prise pour l’instant en attendant les discussions entre le Royaume-Uni et l’Union européenne tant au niveau des exportations vers l’Europe continentale que des importations. Nous en saurons plus en fin d’année 2020".

Le nom de la future entité issue de la fusion avec FCA

"Au niveau du nom de la future entité issue du rapprochement avec FCA, la décision n’a pas encore été prise. Nous allons prendre le temps de le choisir. Il est important de le partager avec nos collaborateurs et de les associer à ce choix. Quant au retour de Peugeot aux Etats-Unis, nous travaillons sur plusieurs scenarios, y compris dans le contexte de la fusion élargie avec FCA".

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos