Carlos Tavares cède sa place à Michael Manley à la présidence de l’ACEA

Publié le par

Le conseil d’administration de l’ACEA vient d’élire Michael Manley, PDG de Fiat-Chrysler Automobiles, au poste de président de l’organisation.

Carlos Tavares cède sa place à Michael Manley à la présidence de l’ACEA

Après deux mandats consécutifs (2018 et 2019) passés au poste de président de l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), Carlos Tavares, président du directoire de PSA, sera prochainement remplacé par Michael Manley, PDG de Fiat-Chrysler Automobiles (FCA). Un départ contraint et forcé puisque chacun des présidents de l’ACEA est élu pour un an et ne peut reconduire son mandat qu’à une seule reprise. Le candidat est choisi parmi les quinze constructeurs européens (VP, VUL et VI) que sont BMW Group, CNH Industrial, DAF Trucks, Daimler, Fiat Chrysler Automobiles, Ford of Europe, Honda Motor Europe, Hyundai Motor Europe, Jaguar Land Rover, PSA Group, Renault Group, Toyota Motor Europe, Volkswagen Group, Volvo Cars et Volvo Group.

Pour autant, malgré le changement d’interlocuteur, la présidence de l’ACEA sera conservée par la même « maison » dans la mesure où FCA et PSA ont annoncé un projet de fusion à 50/50 visant à construire le quatrième plus grand constructeur mondial en termes de ventes annuelles.

Né à Edenbridge, en Grande-Bretagne, Michael Manley a été nommé PDG du groupe automobile FCA en juillet 2018. « En tant qu’industrie, nous voulons prendre les devants dans la transformation de la mobilité d’une manière qui place le consommateur au premier plan, mais qui nous permet également de rester compétitifs et résistants à l’échelle mondiale », développe-t-il au sein d’un communiqué publié ce jour par l’ACEA. Cette nomination sera effective à compter de janvier 2020.

Mots clefs associés à cet article : FCA, PSA, ACEA

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos