Hydrogène : Michelin et Faurecia retouchent le top management de Symbio

Publié le par

Symbio, co-entreprise de Michelin et Faurecia spécialisée dans les systèmes hydrogène pour la mobilité, se dote d’une nouvelle gouvernance pour accompagner sa croissance programmée. Philippe Rosier est nommé président-directeur général de Symbio, tandis que Fabio Ferrari, son fondateur, intègre le groupe Michelin.

© Symbio
© Symbio

Près d’un an après la création de leur filiale commune et alors que le gouvernement vient de présenter le premier volet de son « Plan hydrogène », les équipementiers Michelin et Faurecia font évoluer la gouvernance de Symbio : depuis le 1er septembre 2020, Philippe Rosier a rejoint l’entreprise en tant que président-directeur général. Il a pour mission d’accélérer le développement de Symbio et l’industrialisation de ses systèmes hydrogène, afin d’en faire un des leaders mondiaux d’ici à 2030. Il succède à Fabio Ferrari, fondateur de la société en 2010, qui intègre le groupe Michelin pour accélérer le développement des activités hydrogène du groupe.

L’hydrogène, future clé de la mobilité zéro émission

Philippe Rosier, qui a plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de la chimie et de l’énergie, possède une forte expertise dans l’accompagnement d’entreprises en croissance. De 2002 à 2015, il a en effet dirigé avec succès deux entreprises pionnières de la transition énergétique, Solvay Energy et Orbeo, co-entreprise formée par Rhodia et la Société Générale sur les marchés du carbone. Âgé de 55 ans, Philippe Rosier est diplômé de l’École supérieure de physique et chimie de Paris et d’un MBA de l’Insead. Il est également auditeur de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie.

« Je suis très heureux de rejoindre les équipes de Symbio, qui est devenue un acteur de référence dans les systèmes à hydrogène. Tous les talents de l’entreprise et ses actionnaires sont mobilisés pour en faire un leader mondial et promouvoir l’hydrogène comme technologie clé de la mobilité zéro émission », commente Philippe Rosier.

Des perspectives mondiales

De son côté, Fabio Ferrari déclare : « La création de Symbio et ses premières années de développement ont été une formidable expérience humaine et entrepreneuriale. La concrétisation de cette vision a été rendue possible par l’engagement exceptionnel des équipes Symbio. Grâce à elles, la société a pu surmonter tous les challenges pour faire de cette technologie émergente une solution pérenne pour la mobilité zéro émission. Aujourd’hui, l’hydrogène est sur la feuille de route de nombreux pays et acteurs de la mobilité. Un nouveau chapitre s’ouvre ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos