Le Mondial de Paris 2020 réinvente sa formule

Publié le par

En 2018, le salon de Paris avait accueilli 1 068 194 visiteurs, devançant ainsi ses deux concurrents européens, l’IAA de Francfort (810 00 visiteurs en 2017) et le salon de Genève (660 000 visiteurs en 2018).

Le Mondial de Paris 2020 réinvente sa formule

En dépit de l’absence de nombreux constructeurs à l’instar de Volkswagen, Ford, Opel, Volvo, Nissan, Mazda ou encore Mitsubishi – pour ne citer qu’eux – lors de la 88e édition du Mondial Paris Motor Show, l’événement était tout de même parvenu à rassembler plus d’un million de participants, demeurant ainsi l’événement automobile le plus fréquenté au monde. Un exploit puisque c’est presque autant que la cuvée de 2016 (1 072 697 visiteurs), alors que celle-ci avait duré cinq jours de plus.

De fait, pour pallier à la désertion des géants de l’industrie automobile, les organisateurs avaient déjà pris la décision de changer le format traditionnel du salon en 2018 : réduction de la durée de 16 à 11 jours ; installation d’un centre d’essais sur la place de la Concorde ; création d’événements comme la conférence Tomorrow in Motion, la soirée Mondial Women et les Mondial.Tech Start-up Awards ; ou encore élaboration d’un hall entièrement dédié à l’univers de la moto.

Des nouveautés à venir

En prévision de l’édition 2020, le Mondial de Paris envisage de révolutionner davantage sa formule et de se transformer en « festival multi-évènements » afin d’attirer un public nouveau, mais aussi pour reséduire les constructeurs. « On va devoir proposer des offres à nos clients qui seront moins chères mais avec plus de services. C’est le défi que nous devons relever », confesse Luc Chatel, président de la Plateforme automobile (PFA). Des spectacles et animations seront intégrés au programme. Selon les informations de l’AFP, le salon sera complété par des conférences internationales sur le thème de la mobilité durable sous la marque Movin’on, ainsi que par un « festival hors les murs », rassemblant des centres d’essai et des démonstrations de véhicules autonomes. Enfin, une manifestation autour de la mode et du design en lien avec la Paris Fashion Week trouvera également sa place dans ce nouveau schéma.

Si le Mondial de l’auto veut continuer de devancer ses deux concurrents européens que sont l’IAA de Francfort et le salon de Genève, il doit impérativement se réinventer. « Nous devons prendre des risques. Si nous ne changeons pas, nous mourons », admet Luc Chtael, un peu plus d’un an avant l’échéance. L’événement se déroulera du 1er au 11 octobre 2020, au Paris Expo Porte de Versailles.

Mots clefs associés à cet article : Salon

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos