Sept lueurs d’espoir pour Novares

Publié le par

Si l’équipementier était sur la voie de la rentabilité ces derniers mois, l’arrivée du Covid-19 et les mesures de confinement imposées par les différentes instances gouvernementales à travers le monde ont compromis son équilibre financier.

© Novares
© Novares

« Aujourd’hui, on a 40 usines arrêtées sur 45. Cela fait un manque à facturer et donc un manque de trésorerie de 4 millions d’euros par jour », confiait Pierre Boulet, directeur général de Novares, aux journalistes de l’AFP. La crise sanitaire liée au Covid-19 a mis à mal la trésorerie de l’équipementier automobile français, au point que ce dernier a demandé, le 24 avril 2020, son placement en redressement judiciaire. Pour sauver les 12 000 collaborateurs (dont 1 350 en France) répartis sur 22 pays, Pierre Boulet estime qu’une enveloppe de 115 millions d’euros serait nécessaire afin de renflouer le trou financier liée à l’arrêt des usines, et d’assurer le redémarrage à court terme de la production.

Rien n’est encore perdu

Les potentiels acquéreurs avaient jusqu’à mercredi 13 mai pour se faire connaître auprès du tribunal de commerce de Nanterre. Sept ont déposé leur candidature : quatre offres émanent de fonds d’investissement (Apollo, Atlas, Quantum et OpenGate) et deux autres ont été rédigées par des équipementiers automobiles (Akwel et Motherson). Par ailleurs, devant l’urgence économique de Novares, ses actionnaires actuels que sont le fonds d’investissement Equistone (72 % du capital) et la banque publique d’investissement Bpifrance (15 % du capital), ont accepté dans un premier temps de prêter 45 millions au fabriquant de pièces en plastique pour les moteurs. Selon l’AFP, ces deux entités n’écarteraient pas l’hypothèse de réinvestir dans les comptes de Novares, dans le cas où les projets de rachats échoueraient. Une audition est prévue le 28 mai prochain devant le tribunal de commerce de Nanterre. Ce dernier devrait rendre sa décision le même jour.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos