Paquet climat Fit for 55 : la Commission européenne interdit le thermique pour les voitures particulières et les camionnettes en 2035

Publié le par

Comme attendu depuis plusieurs mois, la Commission européenne a publié, le 14 juillet, son nouveau paquet climat baptisé Fit for 55. Ce dernier vise une réduction de 55 % des émissions de CO2 en 2030 par rapport à 1990 pour aboutir au zéro carbone pour l’automobile en 2035, soit l’interdiction de fait des véhicules thermiques, y compris hybrides, pour les voitures et les camionnettes.

© European Commission
© European Commission

Le 14 juillet, la Commission européenne a publié seize textes, dont deux communications, pour un total de 3 795 pages consultables ici. Baptisé Fit for 55 « Paré pour 55 », ce paquet climat contient douze projets de règlements et de directives visant à mettre l’Europe sur la voie de la neutralité climatique d’ici à 2050 : de l’agriculture aux transports aériens en passant par l’automobile. Ce Green Deal est évidemment un saut historique assez unique dans le monde qui vise tous les secteurs d’activité à travers une réduction de 55 % des émissions de CO2 par rapport à 1990. Mené par Frans Timmermans, social-démocrate néerlandais et vice-président de la Commission européenne, ce nouveau paquet climat ouvre la voie à de profonds changements dans l’ensemble de l’Union européenne au cours des dix prochaines années.

L’hybride sera difficile à défendre au niveau français

Le 12 juillet dernier, Emmanuel Macron avait promis de défendre l’hybride au niveau européen.. La France, qui occupera la présidence de l’Union dans six mois, dispose pourtant d’une marge de manœuvre très réduite. Plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, sont en effet favorables à ce nouveau paquet climat pour l’automobile. Les constructeurs allemands n’étant pas aussi dépendants de l’Union européenne dans leurs ventes au contraire de Stellantis et du groupe Renault. Ce qui leur ouvre la voie à une commercialisation de leurs véhicules thermiques aux États-Unis et en Chine notamment.

Le zéro carbone pour l’automobile en 2035

L’accélération est encore un peu plus importante dans l’automobile puisque la Commission européenne vise la commercialisation de véhicules zéro carbone en 2035. Le point de passage en 2030 obligera les constructeurs à commercialiser des véhicules émettant - 55 % de CO2 en 2030 par rapport à 2021. Cette réduction drastique concernera aussi les camionnettes à hauteur de - 50 % à la fin de la décennie également par rapport à 2021. Pour mémoire, cette réduction avait été initialement fixée à - 37,5 %, soit un saut supplémentaire de plus de 15 points.

Redouté par l’ensemble de la filière automobile, un saut supplémentaire a été fixé par la Commission européenne en 2035. Il vise tout simplement la commercialisation de voitures particulières et camionnettes zéro carbone en 2035. Cet objectif interdit de fait les véhicules thermiques et hybrides à cette échéance.

Une réglementation CAFE adaptée à ce nouveau paquet

Ce bannissement des énergies fossiles dans l’automobile ouvre la voie à une accélération de l’électrification des modèles commercialisés en Europe d’ici à 2035. La réglementation européenne CAFE, qui sanctionne chaque année depuis 2020 les constructeurs automobiles en cas de dépassement des rejets, devrait être adaptée en conséquence.

L’électrique et l’hydrogène : les nouvelles énergies dans l’automobile

Ce nouveau paquet climat pose plusieurs questions quant au principe de neutralité technologique qui était la base de ces réductions d’émission de CO2 dans l’automobile. La voie est désormais ouverte au développement des véhicules full électrique dans les années à venir. Ce qui pose un ensemble de problèmes pour la mobilité urbaine et surtout interurbaine. Reste à savoir comment évoluera la filière hydrogène qui pose encore beaucoup de contraintes pour un développement des voitures particulières.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos